12/03/2009

Communiqué de presse

ATELIERS MECANIQUES DE MORLANWELZ.Réhabilitation du site – Abattage des bâtiments. Dans le cadre des travaux de réhabilitation du site des Nouveaux Ateliers Mécaniques à Morlanwelz, Benoît LUTGEN, Ministre wallon de l’Environnement, a lancé la déconstruction sélective des bâtiments de l’ancienne usine. Ce site figure sur la liste des 37 sites d’activités économique désaffectés à réhabiliter prioritairement dans le cadre du Plan Marshall. I. Ateliers Mécaniques à Morlanwelz D’une superficie totale de 5,8 hectares, ce site est bordé au Sud par la Haine et à l’Est par la ligne de chemin de fer qui relie La Louvière à Binche. Entre 1911 et 2002, le site a accueilli des activités de fabrication mécanique (gazogènes, ressorts et étriers pour les chemins de fer), et des activités de maintenance d’accumulateurs électriques et de fonderies. En 2001, des pollutions en huiles en provenance du site ont été constatées en bordure de la Haine. Une station de pompage des huiles a alors été mise en place par le propriétaire des Ateliers Mécaniques. Elle est désormais maintenue en activité par la SPAQuE. Le site comporte aujourd’hui : - une zone bâtie, vidée des outils techniques, qui comporte les fondations, les caves et les fosses des anciennes unités techniques ;- une zone non bâtie, située à l’arrière des bâtiments, qui a servi de zone d’entreposage de déchets divers ;- une zone en bordure de la Haine où est installée la station provisoire de pompage des huiles. 1. Analyses et constat Depuis 2005, diverses études ont été menées par la SPAQuE, sur et en bordure de site, pour déterminer l’ampleur des pollutions, leur provenance et les traitements à mettre en place. Les études des caractérisations ont permis de mettre en évidence, au niveau du sous-sol et des eaux souterraines, des pollutions en métaux lourds, en huiles minérales, en hydrocarbures aromatiques polycycliques, en composés organochlorés volatils. Des contaminations ponctuelles en benzène et chlorobenzènes ont également été détectées. En 2007, le Gouvernement wallon a chargé la SPAQuE de procéder à une réhabilitation prioritaire du site. 2. Travaux de réhabilitation En septembre 2008, la SPAQuE a terminé les études des faisabilités. Elles permettent de déterminer les techniques d’assainissement les plus adéquates à mettre en place. Les travaux de réhabilitation du site, commencés le 12 novembre dernier, se déroulent en deux phases distinctes :Ø la déconstruction sélective des infrastructures ;Ø la réhabilitation des sols. La première phase de travaux a été attribuée, dans le respect de la loi sur les marchés publics, à l’entreprise Stallaert et est contrôlée par les experts de la SPAQuE. Cette première phase a pour objectif d’accéder au sous-sol pollué afin de pouvoir procéder à son assainissement. Les premiers travaux ont permis, entre autres, de désamianter les bâtiments et les structures, de pomper les huiles et d’évacuer les déchets. Ce mercredi 11 mars 2009, le Ministre Benoît LUTGEN a lancé l’abattage des bâtiments et des structures de l’ancienne usine. Les travaux consisteront principalement en : Ø la déconstruction sélective des bâtiments et des structures à l’abandon ;Ø la déconstruction des fondations existantes sous les bâtiments jusqu’à 1 m de profondeur ; Ø la déconstruction de toutes les dalles, socles, fondations en béton et autres revêtements; Ø le concassage et le stockage des matériaux non contaminés pour utilisation comme remblais lors de la seconde phase des travaux.- Les riverains du site ont été informés de ces travaux lors d’une réunion le 13 novembre 2008. Le montant total affecté à la réhabilitation de site est estimée à plus de 16 millions € HTVA. Le coût de la première phase des travaux s’élève à 297.000 € HTVA. 30 personnes seront employées pour l’assainissement de ce site. II. L’assainissement des anciens sites industriels . Jamais auparavant la Région n’a consenti autant de moyens pour assainir d’anciens sites industriels. Sous l’ancienne législature, 77 millions € ont été affectés à la politique d’assainissement de sites pollués. Aujourd’hui, ce sont 550 millions €, soit sept fois plus de moyens, qui sont consacrés à la réhabilitation de près de 300 sites industriels. Ce budget correspond au maintien et à la création de 6000 emplois en Région wallonne. 243 millions € sont issus du plan Marshall, 146 millions € des fonds FEDER (les fonds européen de développement régional), 100 millions € pour assainir des sites industriels faiblement pollués, 59 millions € de dotation à la SPAQuE et 2,4 millions € pour réhabiliter des sites encombrés de pneus. III. Le Plan Marshall Dans le cadre du Plan Marshall, 37 sites (liste en annexe) ont fait l’objet d’un arrêté du Gouvernement wallon chargeant la SPAQuE de procéder à leur réhabilitation. Ils ont été sélectionnés comme sites prioritaires à réhabiliter sur base d’une appréciation des risques « environnement » et « santé » (application du logiciel Human Risk). Le site des Ateliers Mécaniques de Morlanwelz est un de ces sites. Contact Presse :Audrey Jacquiez - 0497/161 861 - e-mail : audrey.jacquiez@gov.wallonie.beGaëtan Frippiat - 0474/553 824 - e-mail : gaetan.frippiat@gov.wallonie.be LISTE PRIORITAIRE DES SITES POLLUES A REHABILITER :GOUDRONNERIE ROBERT(CHARLEROI),CARCOKE(TERTRE),ACIERIES ALLARD(CHARLEROI),ANCIEN SITE CHIMIQUE (LE ROEULX),CHIMEUSE LIEGE -(St-NICOLAS),ACIERIES LEONARD-GIOT(CHARLEROI),BOMA(CHARLEROI),SAFEA(LA LOUVIERE),SCLAIGNEAUX(ANDENNE),COKERIE FLEMALLE(FLEMALLE),HUILERIE GRISART(MONS),UBELL(LA LOUVIERE),CENTRALE ELECTRIQUE(FARCIENNES),JAVEL-LACROIX(LA LOUVIERE),TUBIZE PLASTIC(TUBIZE),NOUVEAUX ATELIERS MECANIQUES MORLANWELZ A.M.S.(CHARLEROI),COCKERILL SAMBRE 2(CHARLEROI),COKERIE(ANDERLUES),LAMINOIRS DE JEMAPPES(JEMAPPES),B.M.C.(SENEFFE),PAPETERIES GODIN(MARCHIN),GLACERIES ST-ROCH(FLOREFFE),CARRIERES DE BARGES(TOURNAI),C.M.I.(GRACE-HOLLOGNE)CARRIERES WAROQUIER(DOUR),VERRERIES DE LA DISCIPLINE(CHARLEROI)U.C. - C.E.(AMAY)CENTRALE ELECTRIQUE - MARCHIENNE(CHARLEROI),FONDERIE FELON-LANGE(HUY),CODAMI(MANAGE),CENTRALE ELECTRIQUE PERONNES(BINCHE),VERRERIES DE JEMAPPES(MONS),COCKERILL II(LIEGE),CORDERIE LAURENT(BOUSSU),BOULONNERIE VERCHEVAL(HERSTAL),ANCIENNE COKERIE (MARCHIENNE) - CARSID(CHARLEROI)

12:09 Écrit par Monique Willocq dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.