07/02/2008

Question d'actualité de la députée Monique Willocq à la Ministre-Présidente en charge de l'Enseignement obligatoire concernant l’emploi d’une lancette sur 29 élèves à Mons

Mme Monique Willocq (cdH). : – La presse d’aujourd’hui relate un événement qui s’est produit la semaine passée à l’Institut provincial de Mons. Un professeur de biologie a employé une lancette, c’est-à-dire un instrument servant à prélever un peu de sang, sur vingt-neuf élèves. Le problème est qu’une seule lancette a été utilisée pour l’ensemble de la classe.

Étiez-vous au courant de cet événement et comment y avez-vous réagi ? Avez-vous eu des contacts avec les parents afin d’étudier les risques potentiels pour les enfants ?
M. Marc Tarabella, ministre de la Jeunesse et de la promotion sociale. : Madame la députée, dès que Mme Arena a eu connaissance des faits particulièrement interpellants que vous relatez, elle s’en est préoccupée.

Mme Fonck précise que ses services ont également pris la situation en charge, notamment via les inspecteurs de l’hygiène, afin d’assurer un suivi efficace.
Nous attendons les développements de cette affaire. De tels faits ne peuvent évidemment pas se répéter car les conséquences pourraient être dramatiques.

Mme Monique Willocq (cdH). :
 Nous espérons évidemment que ces faits ne se représenteront pas. J’imagine l’inquiétude des parents de ces vingt-neuf élèves. Je précise qu’il s’agissait d’un professeur expérimenté.

10:51 Écrit par Monique Willocq dans Questions d'actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.